Plan du site Retournez à l'éditorial
 

Patrimoine




L'église Saint Albin


Cet édifice de style néo-gothique, construit de 1929 à 1932, est l’œuvre des architectes Mulard et Marc Corkell. Il est orné d’un important ensemble de vitraux financés par les fidèles et exécutés vers 1932 par G. Janin. Le Maître d’œuvre du décor vitré fut l’abbé Jules Corroyer, curé actif et dévoué qui dirigea la paroisse de 1911 à 1961. On le trouve représenté en Bon Pasteur sur un vitrail réalisé ultérieurement et situé au mur ouest du transept nord (baie 5). Le programme iconographique...pour lire la suite...



La chapelle Notre Dame de Pitié


Lors de son installation il y a bientot 5 ans, la réfection de la chapelle Notre Dame de Pitié a été l’un des objectifs prioritaires pour le nouveau conseil municipal. Un dossier a été présenté il y a bientôt 3 ans au Département et à la Région pour demandes de subventions. Ce dossier a pu être monté grâce au concours de Mr Parme de la DRAC qui nous a fait un état des lieux et donné des conseils précieux sur les travaux à réaliser. La Région et le Département par la Fondation du Patrimoine et le Farda nous ont accordé les subventions sur les devis présentés. Depuis, ces devis ont évolué et la découverte de nouveaux désordres ont obligé la commune à différer d’autres investissements. Mais il est bien évident que les travaux ne pouvaient être reportés, ce patrimoine prenant une part importante dans la vie, dans l’histoire de la commune. Pour tout savoir sur la chapelle Notre Dame de Pitié, cliquez ici...



Les sept bonnettes


C’est à Sailly que se trouvent les fameuses pierres dites Les sept Bonnettes de Sailly, nous relaterons ici textuellement l’intéressante description qu’en a faite M. Harbaville dans son mémorial historique. « Aux confins du territoire, vers le sud, sur une éminence dont les pentes sont douces et régulières, s’élève un cône tronqué de la forme elliptique, ayant environ 120 pas de circuit à la base et 30 au sommet, et 10 pas de rampe bien gazonné...pour lire la suite...



L'Histoire


Selon les titres anciens de l’abbaye de Marchiennes, ce village fut donné à Sainte Eusébie par le roi de France son parrain et fit partie de la dotation de ce monastère en 877. Sailly fut brûlé en grande partie en 1074. L’abbé Allard 1er fit dépouiller alors la châsse de la sainte enrichie d’or, d’argent et de pierreries qui se trouvait dans l’abbaye, et en distribua la valeur aux malheureux incendiés. Les religieux de Marchiennes avaient à Sailly un gouverneur de leurs biens nommé Etienne. Un de ses parents avait donné toute sa fortune au monastère, puis il s’était fait religieux et y était mort... pour lire la suite...



© Mairie de Sailly en Ostrevent
mot du maire - Mairie - Jeunesse - Vie locale - Patrimoine - Les associations - Territoire - Contact
Mentions Légales